marché de plaisance en Chine

La navigation de plaisance en Chine commence à se démocratiser

La navigation de plaisance en Chine : Les événements

C’est en 2007 qu’est organisée la première China Cup International Regatta. Cet évènement marque le point de départ du développement du nautisme de loisir en Chine. Initialement les clients de ce secteur étaient principalement des grandes entreprises ou des groupes immobiliers désireux d’organiser des évènements à quai dans un cadre nautique.

En 2012 la conjoncture économique associée à la lutte contre la corruption menée par Xi Jinping, entraîne une baisse des ventes de bateaux de plaisance.

Un marché qui se développe

Mais depuis 2014 le marché chinois de la navigation de plaisance connait un nouveau souffle. Les professionnels du secteur constatent sur ce marché « un basculement du luxe au loisir ». En conséquence les bateaux achetés sont de plus petites tailles et les plaisanciers chinois montrent un réel intérêt à l’apprentissage de la navigation, pour pouvoir en profiter avec leur famille ou leurs amis.

Tous les éléments semblent réunis pour que le marché de la navigation de loisir se développe en Chine. Le pays est particulièrement bien équipé en infrastructures de plaisance, on y dénombre 149 marinas pour un total de 16 000 bateaux.

Les différents constructeurs présents en Chine

De plus, l’offre est au rendez-vous puisque beaucoup de constructeurs de bateaux s’intéressent à ce marché. La concurrence y est déjà forte, au total une quarantaine d’entreprises sont présentes en Chine. Parmi ces entreprises on retrouve de grands noms du nautisme de plaisance tel que le français Bénéteau, l’italien Ferretti ou le Britannique Sunseeker. Les constructeurs se disputent la clientèle d’un marché du yacht en Chine qui pourrait atteindre 7 milliards d’euros en 2020, selon les prévisions.

Malgré le fait que le nautisme reste un loisir coûteux pour la clientèle chinoise, celui-ci séduit de plus en plus les consommateurs à la recherche d’une certaine qualité de vie.

Pour lire l’article en entier, cliquez ici. Crédit photo : Elodie Goulesque via Le Figaro 


Pour en savoir davantage sur le marché en Chine, suivez Daxue Conseil sur LinkedIn 

Abonnez-vous à notre newsletter