80% de l’eau chinoise gravement polluée

 

80% des sources d’eau chinoises polluées

En Janvier 2016, le Ministère des Ressources Aquatiques (MRW) en Chine publiait un rapport terrifiant sur la qualité de l’eau en Chine : près de 80% des nappes phréatiques étaient tellement polluées qu’elles étaient dangereuses pour la santé. La pollution de l’eau en Chine, tout autant que celle de l’air, est un véritable problème de société.

Sur les 2103 nappes phréatiques étudiées dans les zones densément peuplées, 80% étaient impropres à la consommation. Les données montraient que ces sources d’eau étaient notamment riches en métaux lourds et autres produits toxiques, pouvant entraîner de graves séquelles lors de la consommation.

Selon le second rapport d’une les études faites sur le marché chinois par l’Estimation Nationale de l’Eau, 80% de l’eau censée être potable en Chine ne l’est pas.

35% des sources d’eau potable de surface de 1073 agglomérations ne se conforment pas au critère. Parmi les 115 sources souterraines d’eau potable, 35% ne sont pas qualifiées comme étant de l’eau potable.

Le problème que rencontre la Chine est que la majorité des paysans utilisent ces nappes phréatiques afin d’arroser leurs champs, créant de lourds dommages à la santé des Chinois. L’une des plus graves conséquences en Chine est la création de village-cancers, où l’apparition de cancers excède la moyenne nationale, jusqu’à 60 fois plus. L’un des exemples concrets qui a été débattu fut la qualité de l’eau dans la rivière Dongjiang, qui fournit l’eau potable à Hong Kong : le taux de fer trouvé dans les eaux excède par 60% la limite recommandée.

Le gouvernement s’attaque à la pollution de l’eau en Chine

Un employé d’une compagnie d’eau a déclaré à The Epoch Times qu’afin d’empêcher une contamination secondaire due à la croissance de micro-organismes lors du transport et du stockage, la compagnie a accru la concentration résiduelle de chlore à 0.8 ppm et au-delà. Mais ceci accroît le risque de formation de produits chimiques cancérigènes comme les trihalométhanes. Le critère national de chlore résiduel dans l’eau potable est de 0,03 et au-delà.

Un autre ouvrier d’une usine hydraulique du Sud-Est de la Chine a communiqué à The Epoch Times que plus de 60 sortes de produits chimiques ont été découverts dans l’eau potable en Chine. Il a affirmé que les «Critères sanitaires pour l’eau potable» de Chine ne listent que 15 produits chimiques à tester. Du fait de la pénurie d’eau en Chine, aussi longtemps qu’aucun empoisonnement violent à large échelle causée par l’eau potable ne survient, le gouvernement ne veut pas interrompre l’approvisionnement en eau et créer une situation potentielle menant à une instabilité sociale.


POUR EN SAVOIR PLUS : L’INDUSTRIE DES BOUTEILLES D’EAU EN CHINE


Abonnez-vous à notre newsletter