Le marché des sauces en Chine

Le marché des sauces en Chine: Mayonnaise, Ketchup et autres

Le marché des sauces en Chine

A travers le monde, en particulier en Asie, les sauces comme le ketchup ou la mayonnaise ne sont pas les sauces condimentaires majeures. Les pays d’Amérique du Nord ou d’Europe n’utilisent que peu de sauces condimentaires et n’en offrent qu’une variété limitée : le ketchup, la mayonnaise, la sauce brune et la moutarde par exemple. En revanche en Asie, une grande variété de sauces condimentaires sont utilisées quotidiennement, et chaque pays a sa propre façon d’ajouter de la saveur à ses plats. Transparency Market Research, une société américaine de recherche de marché, affirme que le marché des sauces condimentaires a acquis une valeur nette de 6 137,01 millions de dollars US en 2014. Le marché devrait continuer à croître à un taux de croissance annuel composé (CAGR en anglais) de 5,85 % entre 2014 et 2020, pour atteindre 8 629,7 millions de dollars US d’ici 2020.

Le marché des sauces condimentaires en Chine

Toutefois, la demande en sauces condimentaires en Chine devrait augmenter dans les prochaines années en raison du nombre croissant de restaurants de type fast-food. Les sauces condimentaires ont le mérite de faire de tout aliment fade un plat savoureux et épicé. Ces sauces peuvent être utilisées cuisinées ou sur la table en trempette, ou bien les deux. La demande croissante pour ces sauces condimentaires en Asie Pacifique peut être en grande partie attribuée au modes de vie très actifs et à l’urbanisation grandissante des pays émergents de ces régions. Une préférence croissante pour les fast-food, dans lesquels les sauces condimentaires sont un ingrédient important, représente également un élément clé de l’augmentation de la demande en condiments dans ces régions.

La sauce Ketchup ou sauce tomate en Chine

En Chine, la plupart des citoyens chinois ne savent en fait pas ce que le terme « ketchup » signifie. Ils utilisent le nom de « sauce tomate », qui est beaucoup utilisée pour les frites ou les pizzas dans les restaurants occidentaux, la cuisine chinoise n’utilisant pas de sauce de ce type du tout. En outre, la tomate a une origine étrangère : il y a des siècles des missionnaires européens ont suivi la Route de la Soie au cours de leur voyage jusqu’en Chine ancienne, apportant avec eux des graines de tomates et d’autres plantes occidentales. Les chinois ont accepté la tomate et ont commencé à la cultiver sur leurs propres terres, la nommant « aubergine étrangère » (fanqie en Mandarin). De nos jours, la Chine est devenue le plus grand producteur et exportateur de purée de tomate avec des volumes d’exportation de tomates transformées allant de 100 000 tonnes en 2000 à plus de 600 000 tonnes en 2005.

Essor de la sauce mayonnaise en Chine

A l’instar du pays lui-même, les habitudes culinaires se diversifient rapidement parmi les citoyens chinois et les expats, embrassant la gamme des produits. Les ventes de produits de boulangerie ont augmenté à un taux annuel de 20 %; les plats et desserts occidentaux comme les sandwichs, les salades, les pâtes ou les yaourts glacés sont consommés de façon plus fréquente qu’auparavant. La mayonnaise, une sauce blanche et crémeuse pour sandwichs, trempettes et salades s’est imposée en tant qu’assaisonnement indispensable en Chine. Toutefois ce succès n’a pas été atteint du jour au lendemain, puisque les consommateurs locaux jugeaient les sauces à demi solides ou crémeuses bizarres. Avec le temps, après de nombreuses tentatives de promotion et de compréhension de la consommation, Kewpie a découvert l’habitude locale de manger des fruits avec un assaisonnement sucré. A la suite de beaucoup d’essais et d’erreurs, la mayonnaise sucrée atteint les étalages des salades de fruits et autres desserts, dans divers supermarchés de Beijing et Shanghaï organisant des dégustations. Par conséquent, Kewpie a généré environ 550 millions de RMB en 2003 et a agrandi son usine de Beijing pour tripler sa capacité de production et atteindre les 30 000 tonnes.

La nourriture importée en Chine – Résultats de l’enquête de Daxue Consulting en 2015

Les saveurs chinoises à travers le monde

En dehors de cela, la Chine est reconnue dans le monde pour sa cuisine appétissante, savoureuse et parfumée. La cuisine chinoise repose fortement sur un certain nombre de sauces condimentaires, dont en voici quelques exemples populaires :Les sauce chinoises
– Sauce soja
– Huile de sésame
– Vin de riz
– Sauce d’huître
– Sauce aux prunes
– Vinaigre de riz
– Sauce hoisin
– Sauce aux haricots
– Lait de coco
– Huile pimentée

L’une des sauces les plus populaires parmi les sauces condimentaires chinoises n’est d’autre que la sauce soja. Elle est utilisée dans la plupart des plats de la cuisine chinoise et faire aussi office de condiment servie seule à côté des plats principaux. Le chiffre d’affaire de l’industrie de la sauce soja en Chine a augmenté à un taux annuel de 17,6 % et devrait encore croître de 7,5 % pour atteindre 20,1 milliards de dollars US. L’industrie de la sauce soja en Chine a connu un certain essor dû à l’augmentation des revenus et des niveaux de consommation dans le pays.

La Chine représentant la plus grande population et la seconde plus grande économie du monde, elle a dépassé les États-Unis pour devenir le plus gros marché de nourriture et de boissons. Un rapport récent a montré une croissance annuelle d’environ 18 % dans le secteur de la nourriture et de la boisson, soit un total de 98 milliards de dollars US en 2014. En conclusion, bien que les condiments n’offrent pas une haute valeur nutritive en soi, ils représentent d’important éléments de la nourriture car ils en changent le goût, l’apparence et la sensation en bouche de manière considérable, même utilisés en petites quantités. Considérant la corrélation entre les condiments et la nourriture, quand la consommation de nourriture augmente, la consommation de condiments augmente également.


DECOUVREZ AUSSI LA REVOLUTION DANS LES HABITUDES DE CONSOMMATION DES CHINOIS


Pour en savoir davantage sur le marché des sauces en Chine, contactez-nous.

Abonnez-vous à notre newsletter